Entrevue avec le Dr André Clavet
Le Dr Clavet a récemment réalisé un stage de formation à Saint-Albert, axé sur la boiterie dans les troupeaux laitiers. Il est associé dans l’entreprise LocoVet, une clinique vétérinaire de Rimouski au Québec et qui se spécialise dans la boiterie et parage correctif des onglons.

1. Quel est le problème de boiterie le plus important dans les étables laitières d’aujourd’hui :

  • a. Dans les étables entravées ?
    Dr. Clavet : Plus fréquemment la dermatite interdigitale que le piétin.
  • b. Dans les étables à stabulations libres ?
    Dr. Clavet : Dermatite digitale
  • c. Dans les étables à litière compactée?
    Dr. Clavet : Dermatite interdigitale. Le contrôle de la boiterie semble plus facile à contrôler dans les étables à litière compactée. Cela dépend cependant de la quantité de litière, de la densité d’animaux et du niveau d’humidité dans la litière.

2. Quel est le meilleur traitement pour un ulcère de la sole ?

Dr Clavet : Le principal objectif est d’ôter la pression sous la lésion. Si vous ne pouvez le faire par le parage de l’onglon, le meilleur traitement serait l’utilisation d’un bloc sur l’onglon opposé. Le bloc doit être enlevé après trois semaines.

3. Quelle est votre préférence, le bloc de bois ou de plastique ?

Dr. Clavet : Les blocs de bois restent mieux en place et sont plus faciles à ajuster selon l’angle du pied.

4. Avez-vous des conseils sur la façon de garder le bloc collé en place ?

Dr. Clavet : La surface sous l’onglon doit être propre et sèche. L’utilisation d’une colle spécifique aux blocs à onglon doit être utilisée. Sécher la colle avec un séchoir à cheveux ou un pistolet thermique aidera à l’adhérence. Si vous utilisez un pistolet thermique, ne surchauffez pas la colle. Laisser la colle sécher le plus longtemps possible est toujours mieux.

5. Quand recommanderiez-vous d’installer un bandage sur les onglons ?

Dr. Clavet : Après avoir paré une condition infectieuse, comme la dermatite digitale. Il peut être utile d’ajouter de la poudre de tétracycline dans le bandage. Celui-ci devrait être enlevé après 24 à 48 heures. Un ulcère qui saigne pourrait aussi être bandé, mais il faut également retirer le bandage après 24 heures. Il n’y a pas d’avantage à installer un bandage sur une condition non infectieuse comme l’érosion de la corne du talon ou la maladie de la ligne blanche. Vérifiez auprès de votre vétérinaire s’il y a plus de 30 % du troupeau qui nécessite des bandages avec la tétracycline. Cela peut nécessiter de respecter des temps de retrait du lait ou de la viande. Il y a une tolérance zéro pour cet antibiotique et il est facilement détectable dans le lait.

6. Quel protocole de bain de pieds recommandez-vous ?

Dr. Clavet : Tout produit commercial ou du sulfate de cuivre est acceptable, il doit par contre être mélangé à la bonne concentration. Il est également important de bien gérer le bain de pieds en remplaçant régulièrement la solution et l’eau. Les produits commerciaux ont des concentrations suggérées et un nombre maximum de passages. Les bains à base de sulfate de cuivre doivent contenir une concentration de 5 à 10 % et doivent être changés après 200 passages ou 24 heures. Les bains de pieds doivent avoir trois (3) mètres de long (10 pi) avec des panneaux latéraux pour assurer que les quatre pattes passent dans la solution. Le formaldéhyde est un produit peu coûteux, mais les risques de danger et de santé pour les humains en font une option indésirable pour l’utilisation dans l’étable.

7. Quel protocole de traitement individuel par vaporisation recommandez-vous ?

Dr. Clavet : Il y a également des produits commerciaux qui fonctionnent bien pour traiter individuellement les vaches. Si vous choisissez d’utiliser un produit de tétracycline pour vaporiser sur les lésions individuelles des onglons, communiquez avec votre vétérinaire pour connaître les doses maximums et les temps de retrait du lait et de la viande. L’application appropriée et la fréquence des traitements sont la clé pour contrôler les boiteries avec un produit en aérosol.

8. Entre le premier vêlage et le deuxième, quand aimez-vous voir une vache pour un parage de routine ?

Dr Clavet : Les vaches et les taures devraient avoir leurs onglons taillés au moins deux semaines avant le vêlage et de nouveau après 125 à 150 jours de lactation. Les onglons des vaches devraient être taillés AVANT d’entrer dans la phase de transition du cycle de gestation. La vache ne devrait jamais être parée au début de sa lactation, car elle est en déséquilibre énergétique et perd du poids et du gras. Cela signifie que le coussinet adipeux des pieds s’amincit ce qui rend la vache plus susceptible aux lésions. Une taure en croissance devrait également être parée à l’âge de reproduction pour garder les trois os du pied dans la bonne position et au bon angle pour augmenter sa longévité dans le troupeau.

9. Quel type de disques choisiriez-vous pour votre meuleuse ?

Dr. Clavet : Lorsque vous commencez à parer vos propres vaches, le disque à grains abrasifs est ce qu’il y a de mieux pour éviter d’être trop agressif sur l’onglon. Pour passer à un disque de parage à couteaux, le modèle à cinq couteaux devrait être utilisé. Le disque à trois couteaux pourrait être trop agressif. Le modèle à trois couteaux enlève de gros éclats d’onglon à chaque passage. Des précautions devraient être prises pour ne pas trop tailler les onglons ou chauffer le pied. La partie extérieure des onglons ne doit pas être taillée.

10. Combien de fois tailleriez-vous des onglons en rotation (tire-bouchon)?

Dr. Clavet : Ces types d’onglons peuvent demander quatre parages de routine par année pour contenir une croissance excessive.

11. Quelle est la meilleure surface pour une allée en stabulation libre ?

Dr Clavet : Des allées de béton conviennent à des étables où les stalles ont des litières profondes ou en sable. Cela encouragerait les vaches à aller vers les stalles et à passer plus de temps couché. Le béton serait également acceptable dans une étable à litière compactée, car les vaches passent un temps considérable en dehors de la surface de béton vu le confort accru de cette litière. Si vous choisissez les stalles avec matelas, une allée en caoutchouc rainuré pourrait être la meilleure option.

Des onglons correctement parés durant toute la vie de la vache aideront à conserver les os du pied au bon angle pour agir comme un bon amortisseur de chocs.